16 févr.: Faiveley Transport annonce ses résultats annuels 2016 en ligne av..
17 févr.: Cegereal - Résultats annuels 2016 : Résultat net EPRA en hausse d..
17/02/2017 06:30:26

Communiqué : Essilor - Résultats 2016

Related content
12 oct. - 
Communiqué : Nouvelle avancée dans le rapprochement en..
09 oct. - 
Communiqué: Hilary Halper nommée Directeur Financier d..
05 oct. - 
Essilor : Nombre total de droits de vote et d'actions ..

Une nouvelle année de croissance

Essilor résolument tourné vers l'avenir

  • Résultat net part du groupe : + 7,4 % ; chiffre d'affaires : + 5,9 %

  • Dynamisme des pays à forte croissance

  • Une année riche en acquisitions et partenariats

  • Forte génération de cash-flow libre5

Version PDF du communiqué

Charenton-le-Pont, France (le 17 février 2017 - 6h30)

- Le Conseil d'administration d'Essilor International, qui s'est réuni le 16 février 2017, a arrêté les comptes de l'exercice 2016. Les comptes ont été audités par les commissaires aux comptes dont le rapport de certification est en cours d'émission.

Chiffres clés

En millions d'euros

2016

2015

Variation

Chiffre d'affaires

7 115

6 716 + 5,9 %
Contribution de l'activité2

(en % du CA)

1 321

18,6 %

1 263

18,8 %

+ 4,6 %

 

Résultat opérationnel

1 230

1 183 + 3,9 %
Résultat net part du groupe

(en % du CA)

813

11,4 %

757

11,3 %

+ 7,4 %

 

Bénéfice net par action (en euros)

3,79

3,57 + 6,2 %

Cash-flow libre5

900

867 + 3.8 %

«En 2016, Essilor a réalisé une nouvelle année de croissance de ses résultats, poursuivi sa mission d'amélioration de la vue dans le monde et élargi son champ d'activité au sein de ses métiers et dans de nouveaux territoires. Nous commençons 2017 avec une direction et une organisation opérationnelle renforcées pour saisir plus efficacement encore les opportunités de croissance du vaste marché de l'optique. De nombreuses initiatives en termes d'innovation et de développement de nos gammes de produits et services sont d'ores et déjà en cours. Nous en attendons une accélération progressive de la croissance au fil de l'année. Au-delà, le rapprochement proposé avec le groupe Luxottica et l'intégration qu'il permettrait entre verres, montures et distribution ouvrent de nouvelles perspectives particulièrement enthousiasmantes », a déclaré Hubert Sagnières, Président-Directeur Général du groupe.

En 2016, Essilor a continué à apporter des réponses, toujours plus nombreuses, aux besoins visuels non satisfaits en poursuivant sa stratégie d'élargissement de son champ d'activité dans les verres correcteurs, le Solaire et les ventes en ligne. Cette stratégie, fondée sur l'innovation, le marketing consommateur et les partenariats s'est traduite par le lancement de nombreux nouveaux produits et l'engagement d'environ 209 millions d'euros de dépenses média pour renforcer les marques du groupe auprès des consommateurs.

Dans les verres correcteurs, le groupe a poursuivi son expansion dans de nouveaux territoires. De plus, la croissance générée par les nouveaux produits, les campagnes média, les offres de logistique intégrées et les acquisitions ont plus que compensé les aléas de marché dans certaines régions du monde (notamment aux Etats-Unis, au Brésil et au Moyen-Orient).

Le groupe a, par ailleurs, poursuivi le déploiement de ses activités Solaire et ventes en ligne à travers le développement de leurs offres produit, la mise en place de nouveaux systèmes d'information et la réalisation de nouvelles acquisitions.

L'exercice 2016 se caractérise par plusieurs faits marquants :

  • Une croissance du chiffre d'affaires hors change de 7,6 % qui reflète une bonne performance dans les pays à forte croissance et en Europe, une activité plus contrastée en Amérique du Nord, et la conclusion de 18 nouveaux partenariats ou acquisitions représentant un chiffre d'affaires cumulé d'environ 304 millions d'euros en année pleine ;

  • Le déploiement mondial de la nouvelle catégorie de verres Eyezen(TM) pour les utilisateurs d'appareils connectés et le lancement, aux Etats-Unis et en Europe, d'Eye Protect System(TM), le nouveau verre de référence en matière de protection contre les rayons UV et la lumière bleu-violet nocive ;

  • Un fort développement des activités de vente en ligne, renforcé par deux acquisitions significatives (Vision Direct et MyOptique) ;

  • Une performance en demi-teinte de la division Sunglasses & Readers, dont la dynamique s'est redressée au second semestre ;

  • Une bonne performance de la division Equipements tout au long de l'année, reflétant l'appétit de nombreux acteurs de l'industrie de l'optique pour les nouvelles technologies de fabrication de verres.

Dividende

Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale du 11 mai 2017 la distribution d'un dividende de 1,50 euro par action, en hausse de 35,1 % par rapport à l'an passé. La mise en paiement de ce dividende interviendra le 19 mai 2017 (date de détachement le 17 mai).

  

Perspectives

En 2017, Essilor va progressivement accentuer le déploiement de l'innovation et lancer, au cours des prochains dix-huit mois, plusieurs produits importants sous ses trois marques principales de verres correcteurs : Varilux®, Crizal® et Transitions®. De plus, le groupe va accélérer le développement de ses activités dans le Solaire et la vente de produits optiques par internet, en capitalisant sur les interconnexions entre les gammes de produits, l'expansion géographique et la complémentarité avec les acquisitions récentes.

Le renforcement de la direction et de l'organisation opérationnelle du groupe apportera une plus grande réactivité et une meilleure efficacité à la mise en oeuvre de la stratégie.

Ainsi, Essilor prévoit une progression du chiffre d'affaires hors change comprise entre 6 % et 8 %, dont une croissance en base homogène1 comprise entre 3 % et 5 %. La contribution de l'activité2 devrait, quant à elle, se situer autour de 18,5 % du chiffre d'affaires, un niveau reflétant l'impact dilutif à court terme du rapide développement des activités de vente en ligne. Compte tenu de l'effet graduel des plans d'actions au cours de l'année et de la base de comparaison, le groupe anticipe un niveau de croissance et de rentabilité plus élevé au second semestre qu'au premier semestre.

Parallèlement, le groupe a démarré la mise en oeuvre du projet de rapprochement avec le groupe Luxottica, annoncé le 16 janvier 2017. Ce rapprochement viserait à créer un acteur intégré et mondial de l'optique pour répondre aux besoins croissants de santé visuelle. Cette opération est soumise à plusieurs conditions suspensives, dont l'approbation de l'opération par les actionnaires d'Essilor réunis en assemblée générale et par les titulaires de droits de vote double réunis en assemblée spéciale, ainsi que l'obtention des autorisations par les autorités de concurrence concernées.

Informations pratiques

Une réunion d'analystes se tiendra ce jour, 17 février, à 10h, à Paris.

La retransmission de la réunion sera accessible en direct et en différé par le lien suivant :

http://hosting.3sens.com/Essilor/20170217-18D322A6/fr/startup.php

La présentation sera accessible par le lien suivant :

https://www.essilor.com/fr/investisseurs/publications/

Définitions

  1. Croissance organique / Croissance en base homogène : Croissance à taux de change et à périmètre constants.

  2. Contribution de l'activité : Chiffre d'affaires net diminué du coût des ventes et des charges d'exploitation (charges de recherche-développement, charges commerciales et de distribution et autres charges d'exploitation).

  3. Acquisitions organiques : Acquisitions ou partenariats locaux.

  4. Cash-flow

    opérationnel : Ressources d'exploitation hors variation du besoin en fonds de roulement.

  5. Cash-flow

    libre : Flux de trésorerie provenant des opérations moins investissements corporels et incorporels selon le tableau des flux de trésorerie consolidés IFRS.

Prochains rendez-vous

25 avril 2017 : Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017

11 mai 2017 : Assemblée générale des actionnaires à la Maison de la Mutualité à Paris

A propos d'Essilor

Essilor est le numéro un mondial de l'optique ophtalmique. De la conception à la fabrication, le groupe élabore de larges gammes de verres pour corriger et protéger la vue. Sa mission est d'améliorer la vision pour améliorer la vie. Ainsi, le groupe consacre plus de 200 millions d'euros par an à la recherche et à l'innovation pour proposer des produits toujours plus performants. Ses marques phares sont Varilux®, Crizal®, Transitions®, EyezenTM, Xperio®, Foster Grant®, BolonTM et Costa®. Essilor développe et commercialise également des équipements, des instruments et des services destinés aux professionnels de l'optique.

Essilor a réalisé un chiffre d'affaires net consolidé de plus de 7,1 milliards d'euros en 2016 et emploie 64 000 collaborateurs. Le groupe, qui distribue ses produits dans plus d'une centaine de pays, dispose de 33 usines, de

490 laboratoires de prescription et centres de taillage-montage ainsi que de 5 centres de recherche et développement dans le monde. Pour plus d'informations, visitez le site

www.essilor.com

.

L'action Essilor est cotée sur le marché Euronext Paris et fait partie des indices Euro Stoxx 50 et CAC 40.

 

Codes : ISIN : FR0000121667 ; Reuters : ESSI.PA ; Bloomberg : EI:FP.

CONTACTS

Relations Investisseurs

Véronique Gillet - Sébastien Leroy

Ariel Bauer - Alex Kleban

Tél. : +33 (0)1 49 77 42 16

Communication Corporate

Lucia Dumas

 

Tél. : +33 (0)1 49 77 45 02

Relations Presse

Maïlis Thiercelin

 

Tél. : +33 (0)1 49 77 45 02

EXTRAITS DU RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 16 FEVRIER 2017

 

CHIFFRE D'AFFAIRES CONSOLIDE DE L'EXERCICE

2016

Chiffre d'affaires

En millions d'euros

2016

2015

Variation publiée

Croissance en base homogène

1

Effet de périmètre

Effet de change

Verres et matériel optique

6 218

5 840

+ 6,5 % + 3,9 % + 4,3 % - 1,7 %

Amérique du Nord

2 707

2 587

+ 4,6 %

+ 2,0 %

+ 2,8 %

 - 0,2 %

Europe

1 905

1 777

+ 7,2 %

+ 3,4 %

+ 6,0 %

- 2,2 %

Asie/Océanie/Moyen - Orient/Afrique

1 138

1 071

+ 6,2 %

+ 7,5 %

+ 1,0 %

- 2,2 %

Amérique latine

468

405

+ 15,6 %

+ 8,0 %

+ 16,1 %

- 8,4 %

Sunglasses & Readers

685

673

+ 1,7 % + 1,0 % + 2,5 % - 1,8 %

Equipements

212

203

+ 4,8 % + 4,7 % + 0,2 % - 0,1 %

TOTAL

7 115

6 716

+ 5,9 %

+ 3,6 %

+ 4,0 %

- 1,7 %

En 2016, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Essilor s'est établi à 7 115 millions d'euros, en progression de 7,6 % hors change.

En base homogène1, les ventes ont crû de 3,6 %, dont un premier semestre en croissance de 4,1 % et un second semestre en hausse de 3,1 % par rapport à une base de comparaison plus élevée.

L'effet de périmètre (+ 4,0 %) se compose intégralement de la contribution d'acquisitions dites organiques3  au cours de l'année.

L'effet de change global (- 1,7 %) reflète une  appréciation de l'euro face aux principales monnaies de facturation du groupe, principalement la livre sterling, le yuan chinois, le real brésilien, le dollar canadien et le peso mexicain, mais qui a été partiellement compensée par le renchérissement, face à l'euro, du yen japonais et du dollar américain en fin d'année.

FAITS MARQUANTS PAR ACTIVITE ET PAR REGION

Verres et matériel optique

En 2016, la division Verres et matériel optique a réalisé une croissance en base homogène1 de 3,9 %.

  • Amérique du Nord

La croissance en base homogène1 a atteint 2,0 % en Amérique du Nord. Le groupe a continué à renforcer son positionnement dans l'ensemble des canaux de distribution malgré un marché de l'optique américain marqué par un ralentissement sensible dans le courant du deuxième trimestre 2016 et après une année 2015 particulièrement dynamique.

Aux Etats-Unis, la croissance avec les optométristes indépendants s'est essentiellement appuyée sur le déploiement de nouvelles offres pour les membres des plateformes de service - Vision Source, PERC/IVA et Optiport - segment du marché qui affiche la plus forte croissance aux Etats-Unis. Ces solutions visent, notamment, à accélérer le développement des catégories de produits à valeur ajoutée et à optimiser la chaîne d'approvisionnement des magasins membres de ces alliances.

Plus largement, la poursuite des campagnes de marketing consommateur a continué à soutenir les marques du groupe, notamment les verres Crizal®.

En plus du développement d'offres logistiques intégrées, l'activité avec les grands comptes a profité de la demande pour les produits à valeur ajoutée et les verres de marque de la part des chaînes d'optique nationales ainsi que du développement des relations avec certaines chaînes de taille intermédiaire. La distribution de lentilles de contact est restée dynamique.

Cette dynamique d'ensemble du groupe a été amoindrie par deux facteurs spécifiques. D'une part, un recul marqué des ventes de Transitions Optical à d'autres fabricants qui contraste avec la croissance, certes modérée, des ventes de verres Transitions® dans les réseaux de distribution propres du groupe. D'autre part, l'impact ponctuel d'évolutions réglementaires sur certains contrats de fourniture de verres avec des organismes gouvernementaux (Department of Veterans Affairs et Medicaid).

Au Canada, les ventes sont restées stables avec de bonnes performances des verres Shamir et Nikon.

Les activités e-commerce en Amérique du Nord ont réalisé une croissance organique1 proche de 7,3 %. Cette performance recouvre trois situations différentes : une très forte progression chez EyeBuyDirect(TM), une poursuite du développement de Frames Direct(TM) à un rythme satisfaisant, et un recul des ventes chez Clearly(TM) aux Etats-Unis et au Canada, limité par une amélioration de la tendance au quatrième trimestre.

  • Europe

L'Europe a réalisé une croissance en base homogène1 de 3,4 %. Les campagnes marketing ont généré dès le début de l'année une dynamique porteuse pour les verres à valeur ajoutée et pour le nouveau verre Eyezen(TM). Cette dynamique s'est traduite, au deuxième semestre, par une croissance plus modeste du fait d'une base de comparaison élevée. Les activités Matériel optique et ventes en ligne ont, pour leur part, contribué très positivement à la croissance de l'année. Par pays, les ventes ont été bien orientées en Europe de l'Est et en Russie. En Italie et en Espagne, l'activité a profité de la dynamique des verres Varilux® et Transitions®. Le lancement du verre Eyezen(TM) a été très bien accueilli en France et en Espagne. Les pays nordiques ont bénéficié de la bonne orientation de l'activité avec les grands comptes et des ventes en ligne. Le Royaume-Uni et les pays d'Europe centrale ont, quant à eux, enregistré des performances plus contrastées.

  • Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique

La croissance en base homogène1 de 7,5 % de la région Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique reflète, d'une part, une hausse à deux chiffres des ventes en volume de plusieurs produits innovants (Transitions®, Eyezen(TM)) et, d'autre part,  les bonnes performances des pays à forte croissance. Parmi eux, l'Inde a réalisé une très belle année, notamment grâce aux verres Varilux® et Transitions® mais elle a été pénalisée par la démonétisation de certains billets de banque au dernier trimestre. L'Asie du Sud-Est et l'Afrique ont confirmé leur forte dynamique. Au Moyen-Orient et en Turquie, les efforts d'adaptation à des conditions de marché volatiles ont conduit à une meilleure croissance au quatrième trimestre. La Corée du Sud a profité du succès de l'offre Perfect UV et de l'activité grands comptes. La Chine a poursuivi sa croissance grâce au dynamisme du milieu de gamme et au lancement réussi d'Eyezen(TM), tandis que l'optimisation de la gamme de produits et des réseaux de distribution continue. Dans les pays développés de la région, l'activité a crû au Japon et a accéléré, trimestre après trimestre, en Australie.

  • Amérique latine

En Amérique latine, le chiffre d'affaires a progressé de 8,0 % en base homogène1 en 2016 et reflète une forte dynamique dans tous les pays de la région à l'exception du Brésil.

Au Brésil, après une bonne résistance de l'activité au premier semestre, celle-ci a été impactée par la récession économique et le contexte politique difficile dans le pays. Les ventes ont légèrement  reculé au deuxième semestre, conséquence de la diminution sensible de la fréquentation dans les magasins d'optique. Néanmoins, le groupe a su tirer parti de sa stratégie multi-réseau, et notamment de ses offres de milieu de gamme dont les verres Kodak®, pour renforcer ses positions au cours de l'année.

Le Mexique a affiché la plus forte croissance de la région, porté par un marché dynamique.

En Argentine, les ventes ont été  tirées par la demande de produits à valeur ajoutée - Varilux®, Crizal® et Transitions®. La Colombie a profité du succès des campagnes de marketing consommateur. Enfin, au Chili, au Costa Rica et au Nicaragua, le groupe a accéléré la commercialisation de ses verres haut de gamme, dont Varilux® et Crizal®, en s'appuyant sur ses récents partenariats (Ópticas OPV Ltda au Chili et Grupo Vision au Costa Rica et au Nicaragua).

   

  • Les Instruments

L'activité Instruments commercialise des outils à destination des optométristes et des opticiens et qui est incluse au sein des régions de la division Verres et matériel optique. En 2016, l'activité Instruments (+ 8,0 % de croissance en base homogène1) a poursuivi la dynamique à l'oeuvre en 2015 et a enregistré de bonnes performances en Europe et dans l'ensemble des géographies à forte croissance.

Cette performance s'est appuyée sur le déploiement d'innovations dans l'ensemble des segments couverts par cette activité : taillage-montage, optométrie (appareils de réfraction et de diagnostic) et appareils de mesure utilisés dans les points de vente. Le renforcement de l'offre de machines de taillage-montage, avec des succès dans l'entrée de gamme (Delta 2), notamment dans les pays à forte croissance, et le milieu de gamme (Neksia® et Itronics), a apporté au groupe une forte croissance sur le segment de la finition des verres, sa première ligne d'activité. Dans un marché dynamique, l'activité optométrie a, pour sa part, bénéficié de contrats de vente d'appareils de réfraction auprès de certains grands comptes en Europe et de la montée en puissance de son réseau de distribution avec, notamment, l'acquisition d'Axis Medical qui va permettre au groupe d'accélérer la distribution de ses technologies de réfraction au Canada. Enfin, les ventes d'appareils de mesure, dont la tablette M'Eyefit®, ont également été bien orientées.

Equipements

La division Equipements a enregistré une croissance en base homogène1 de 4,7 % alimentée principalement par un net rebond des pays à forte croissance par rapport à l'année précédente. En Amérique latine, l'activité a été soutenue par les commandes de machines de surfaçage numérique par de nombreux laboratoires de petite taille. L'Asie a profité de l'augmentation des capacités de production de plusieurs laboratoires servant aussi bien les marchés domestiques que l'export. En Europe, l'activité ophtalmique a bénéficié de la modernisation par plusieurs grands comptes de leurs machines de traitement et de surfaçage. En Amérique du Nord, l'activité a enregistré une progression plus modeste due à un ralentissement des investissements des chaînes d'optique et des laboratoires en cours d'année.

Sunglasses & Readers

En 2016, la division Sunglasses & Readers a réalisé une croissance en base homogène1 de 1 %. Après un premier semestre fortement impacté par une météo défavorable et le recul des ventes de Xiamen Yarui Optical (Bolon(TM)), la croissance en base homogène a atteint 6,7% au second semestre.

En Amérique du Nord, l'activité de lunettes prémontées de FGX International a souffert d'une base de comparaison défavorable, plusieurs contrats avec des grands comptes ayant été renouvelés en 2015. Cependant, les ventes de lunettes loupes aux consommateurs ont été en hausse de près de 4 %. En ce qui concerne l'activité solaire, malgré une météo défavorable qui a impacté les ventes aux consommateurs, les ventes de lunettes de soleil de FGX se sont bien développées grâce à des extensions de gammes de produits chez des clients existants et des gains d'espace chez de nouveaux clients.

Costa a affiché, en 2016, la meilleure performance du marché solaire américain. Son rythme de croissance a néanmoins ralenti par rapport à 2015, en raison des difficultés de plusieurs acteurs de la distribution spécialisée dans le sport et des réductions de stocks de certaines chaînes.

En Chine, Xiamen Yarui Optical (Bolon(TM)) a réalisé un chiffre d'affaires en légère décroissance, le premier semestre ayant été très perturbé par la mise en place du nouveau système de gestion des stocks. Au second semestre, et surtout au quatrième trimestre, la croissance est repartie à un niveau supérieur à celle du marché solaire en Chine grâce à une collection 2017 très bien accueillie par les détaillants chinois.

 

CHIFFRE D'AFFAIRES CONSOLIDE DU 4ème TRIMESTRE

2016

En millions d'euros

2016

2015

Variation publiée

Croissance

en base homogène

1

Effet de périmètre

Effet de change

Verres et matériel optique

1 549

1 440

+ 7,5 % + 2,4 % + 4,6 % + 0,5 %

Amérique du Nord

657

632

+ 4,1 %

+ 0,5 %

+ 2,0 %

+ 1,5 %

Europe

480

442

+ 8,4 %

+ 1,5 %

+9,5 %

- 2,6 %

Asie/Océanie/

Moyen-Orient/Afrique

286

265

+ 7,8 %

+ 6,8 %

+ 0,3 %

+ 0,7 %

Amérique latine

126

101

+ 24,9 %

+ 6,8 %

+ 10,8 %

+ 7,3 %

Sunglasses & Readers

192

185

+ 4,2 % + 6,5 % - 0,2 % - 2,1 %

Equipements

68

63

+ 8,3 % + 5,2 % + 2,0 % + 1,1 %

TOTAL

1 809

1 688

+ 7,2 %

+ 3,0 %

+ 4,0 %

+ 0,2 %

Au 4ème trimestre, le chiffre d'affaires du groupe a affiché une progression de 7,2 % dont 3 % en base homogène1. Les divisions Sunglasses & Readers (+ 6,5 %) et Equipement (+ 5,2 %) ont réalisé une performance robuste. La division Verres et matériel optique (+ 2,4 %) a subi l'effet négatif d'une base de comparaison élevée par rapport au 4ème trimestre 2015. L'effet périmètre (+ 4,0 %) a reflété principalement l'apport des acquisitions réalisées au premier semestre. L'effet de change légèrement positif (+ 0,2 %) a résulté, pour l'essentiel, de l'appréciation du dollar américain et du réal brésilien face à l'euro, ce qui a compensé l'impact de la dépréciation de la livre sterling.

Par région et par division, les faits marquants étaient :

  • L'accélération de l'activité dans les pays à forte croissance d'Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique et d'Amérique latine;

  • Le tassement de la croissance en Amérique du Nord et en Europe ;

  • La confirmation du redressement de la division Sunglasses & Readers, principalement grâce à la forte croissance de Xiamen Yarui Optical (Bolon(TM)) ;

  • Le dynamisme de la division Equipement, soutenue par un cycle d'investissement porteur dans  l'industrie de l'optique ;

LES ACQUISITIONS ET PARTENARIATS DE L'ANNEE

En 2016, Essilor a poursuivi sa stratégie d'acquisitions et de partenariats. Le groupe a réalisé 18 acquisitions, qui représentent un montant total d'environ 304 millions d'euros de chiffre d'affaires additionnel en base annuelle, et lui permettent de se développer sur l'ensemble des segments où il opère (Verres correcteurs, Solaire, Ventes en ligne).

COMPTE DE RESULTAT

COMPTE DE RESULTAT SIMPLIFIE

En millions d'euros

2016

2015

Variation

Chiffre d'affaires

7 115

6 716 + 5,9 %
Marge brute

(en % du CA)

4 181

58,8 %

4 012

59,7 %

+ 4,2 %

--

Charges d'exploitation

2 860

2 749 + 4,0 %
EBITDA (a)

(en % du CA)

1 695

23,8%

1 647

24,5 %

+ 2,9 %

--

Contribution de l'activité (b)

(en % du CA)

1 321

18,6 %

1 263

18,8 %

+ 4,6 %

--

Résultat opérationnel

(en % du CA)

1 230

17,3 %

1 183

17,6%

+ 3,9 %

--

Résultat financier

Impôt sur les sociétés

(taux d'impôt)

-66

285

24,5 %

-63

308

27,5 %

--

- 7,8 %

--

Résultat net

  dont part du groupe

  (en % du CA)

880

813

11,4 %

813

757

11,3 %

+ 8,2 %

+ 7,4 %

--

Bénéfice net par action (en euros)

3,79

3,57 + 6,2 %

(a) L'EBITDA (Earnings Before Interests, Taxes, Depreciation & Amortization) est un indicateur défini comme la contribution de l'activité avant incidence des amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles et amortissements des revalorisations de stocks générés par des acquisitions.

(b) La contribution de l'activité représente le chiffre d'affaires net diminué du coût des ventes et des charges d'exploitation (charges de recherche-développement, charges commerciales et autres charges d'exploitation).

  

BENEFICE NET PAR ACTION : + 6,2 %

Marge brute : en hausse de 4,2 %

En 2016, la marge brute (chiffre d'affaires - coût des produits vendus) s'élève à 4 181 millions d'euros et représente 58,8 % du chiffre d'affaires contre 59,7 % en 2015. Malgré des gains d'efficacité opérationnelle importants, la baisse du taux de marge brute provient de deux facteurs principaux : D'une part, le ralentissement de l'activité Verres en Amérique du Nord et, d'autre part, le développement des sites Internet, lesquels ont une marge brute en général inférieure à la moyenne du groupe.

Charges d'exploitation : + 4,0 %

Les charges d'exploitation représentent un montant de 2 860 millions d'euros, soit 40,2 % du chiffre d'affaires contre 40,9 % en 2015.

Elles comprennent principalement :

  • Les frais de recherche, de développement et d'ingénierie qui s'élèvent à 214 millions d'euros, stables par rapport à 2015 ;

  • Les coûts commerciaux qui représentent 1 750 millions d'euros contre 1 678 millions d'euros en 2015 et dont la hausse reflète principalement la croissance des forces de vente.

La contribution de l'activité

2

maintenue à un niveau élevé

La contribution de l'activité2 a atteint 1 321 millions d'euros (+ 4,6 %), soit un taux de contribution de l'activité2 équivalent à 18,6 % du chiffre d'affaires. Cette légère érosion (- 20 points de base) reflète :

  • d'une part, un levier opérationnel lié à la croissance organique1 du chiffre d'affaires du groupe ainsi que des synergies réalisées avec les partenaires du groupe.

  • d'autre part, la dilution provenant des acquisitions organiques3, en particulier celles réalisées dans le domaine des ventes en ligne et dont la contribution en pourcentage du chiffre d'affaires est inférieure à la moyenne du groupe.

Résultat opérationnel : + 3,9 % à 1 230 millions d'euros soit 17,3 % du chiffre d'affaires

Le poste «Autres produits/autres charges opérationnelles» correspond à une charge nette de 91 millions d'euros contre 80 millions d'euros en 2015. Il recouvre :

  • Des provisions pour restructurations d'un montant cumulé de 33 millions d'euros, provenant principalement de la rationalisation de certains sites de production, de la réorganisation des flux commerciaux et des dépréciations d'actifs incorporels en Amérique du Nord ;

  • Des charges de paiement en actions (plans d'actions de performance notamment) d'un montant de 64 millions d'euros.

Résultat financier

Le résultat financier représente une charge nette de 66 millions d'euros contre 63 millions pour 2015.

Résultat net part du groupe : + 7,4 % à 813 millions d'euros

Ce résultat comprend :

  • Un montant d'impôt sur les sociétés qui s'élève à 285 millions d'euros contre 308 millions en 2015, soit un taux effectif de 24,5 % contre 27,5 % en 2015. L'amélioration du taux est essentiellement liée à, d'une part, une réduction de l'impôt sur les dividendes suite au paiement d'une part significative du dividende de l'exercice 2015 en actions du groupe, et, d'autre part, à l'accord préalable sur les taux de royalties (APA) signé entre La France et les Etats-Unis en 2016.

  • Des intérêts minoritaires représentant 67 millions d'euros contre 56 millions en 2015. Cette augmentation provient essentiellement de l'amélioration des résultats de certains partenaires du groupe, notamment en Asie et en Russie.

Le bénéfice net par action ressort à 3,79 euros, soit une hausse de 6,2 % supérieure à celle du chiffre d'affaires.

BILAN ET FLUX DE TRESORERIE

CASH FLOW LIBRE5: + 3,8 % à 900 MILLIONS D'EUROS

Investissements

Les investissements corporels et incorporels s'élèvent à 294 millions d'euros en 2016. Ils recouvrent  essentiellement les investissements industriels pour soutenir la croissance du groupe.

Les investissements financiers représentent 754 millions d'euros et incluent, notamment, les acquisitions réalisées au Royaume-Uni dans le domaine de l'Internet (Vision Direct Group Ltd et MyOptic Group Ltd), ainsi que Photosynthesis Group Co Ltd en Chine dans la division «Sunglasses & Readers».

Variation du besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement est en hausse de 8 millions d'euros pour l'exercice 2016. Cette très bonne performance provient, notamment, d'une gestion efficace des stocks et des dettes fournisseurs.

Cash-flow

opérationnel4

Le cash-flow opérationnel4 s'élève à 1 202 millions d'euros contre 1 245 millions à fin décembre 2015.  Il inclut le paiement, au premier semestre 2016, d'une amende d'un montant de 63 millions d'euros, intérêts compris, qui avait été notifiée, en 2010, par l'autorité de la concurrence allemande (BKA) à deux filiales du groupe en Allemagne et provisionnée dans les comptes du groupe.

Incluant cette dépense, le cash-flow libre5 augmente de 3,8 % à 900 millions d'euros, en progression similaire à celle du résultat opérationnel, traduisant ainsi une bonne maîtrise des investissements et du besoin en fonds de roulement. Ajustée de cette dépense, la croissance du cash-flow libre5 atteint 11 %.

Dette nette

A fin décembre 2016, la dette nette du groupe s'est établie à 2 062 millions d'euros, soit 1,2 fois l'EBITDA du groupe, en amélioration par rapport à décembre 2015 où elle représentait 1,3 fois l'EBITDA.

TABLEAU

DE FINANCEMENT

 

En millions d'euros

 

 

 

Ressources d'exploitation

(hors variation du BFRa)

1 202 Investissements corporels et incorporels 294
Augmentation de capital 41 Variation du BFRa 8
    Dividendes 119
    Investissements financiers netsb 754
    Rachat d'actions propres 31
    Variation apparente de

l'endettement net

27
    Autresc 10

a - BFR : besoin en fonds de roulement

b - Investissements financiers nets de trésorerie acquise plus dettes à l'entrée de périmètre des sociétés acquises.

c -

La rubrique Autres inclut l'effet de change à hauteur de 33 millions d'euros.

EVENEMENTS SURVENUS DEPUIS LA CLOTURE DE L'EXERCICE

Rapprochement d'Essilor et de Luxottica (extrait du communiqué du 16 janvier 2017)

Essilor et Delfin, actionnaire majoritaire du groupe Luxottica, ont annoncé le 16 janvier 2017 avoir signé un accord en vue de créer un acteur intégré et mondial de l'optique par le rapprochement d'Essilor et de Luxottica. Visant à répondre aux besoins croissants de santé visuelle, le nouveau groupe serait en mesure de proposer une offre complète associant un portefeuille important de marques, une capacité de distribution mondiale et une complémentarité d'expertises dans les verres correcteurs, les montures et le solaire.

L'opération consisterait en un rapprochement stratégique des activités d'Essilor et de Luxottica selon le schéma suivant : (i) Delfin apporterait la totalité de sa participation dans Luxottica (environ 62 %) à Essilor en échange d'actions nouvelles émises par Essilor dans le cadre d'un apport-scission soumis à l'approbation de l'assemblée générale d'Essilor, sur la base d'une parité d'échange de 0,461 action Essilor pour une action Luxottica et (ii) Essilor lancerait ensuite une offre publique d'échange obligatoire, conformément aux dispositions de la loi italienne visant l'ensemble des actions émises par Luxottica restant en circulation, selon la même parité d'échange, en vue d'un retrait de la cote des actions de Luxottica.

Sur la base des comptes 2015 des deux sociétés, le nouvel ensemble représenterait un chiffre d'affaires net supérieur à 15 milliards d'euros, un EBITDA net autour de 3,5 milliards d'euros et plus de 140 000 collaborateurs.

La réalisation de l'opération est attendue pour le deuxième semestre 2017, sous réserve de la satisfaction de plusieurs conditions suspensives, dont l'approbation de l'opération par les actionnaires d'Essilor réunis en assemblée générale et par les titulaires de droits de vote double réunis en assemblée spéciale, ainsi que l'obtention des autorisations par les autorités de concurrence concernées.

Acquisitions

Depuis le 1er janvier, Essilor a poursuivi sa politique de partenariat avec des leaders locaux sur le marché de l'optique, et a conclu 4 transactions représentant un montant de chiffre d'affaires annuel de 19 millions d'euros environ.

Au Brésil, le groupe a acquis la majorité du capital de Visolab Produtos Opticos Ltda, un  laboratoire de prescription situé dans l'Etat de Sergipe et réalisant un chiffre d'affaires d'environ 22 millions de réals brésiliens.

En Inde, Essilor a fait l'acquisition d'une participation majoritaire dans Mangalsons Optics PTE Ltd, un distributeur de verres organiques et minéraux, de lunettes de soleil et de montures de prescription ayant réalisé un chiffre d'affaires d'environ 460 millions de roupies indiennes en 2016.

Le groupe s'apprête à faire son entrée en Ethiopie en signant un accord pour prendre une participation majoritaire dans le capital de Sun Optical Technologies, un laboratoire de prescription réalisant un chiffre d'affaires d'un peu plus d'un million d'euros. La finalisation de cette transaction est soumise à l'approbation finale des autorités locales.

Aux Pays-Bas, le groupe a acquis une participation majoritaire dans Optitrade Logistics Center (OLC), la plateforme de distribution d'Optitrade, un groupement d'achat qui regroupe environ 650 magasins d'optique dans le pays. Ce partenariat vise à développer de nouvelles offres de produits et de services et à accompagner la croissance des membres d'Optitrade sur le marché domestique. OLC continuera d'être dirigée par l'équipe actuelle.

Définitions

  1. Croissance organique / Croissance en base homogène : Croissance à taux de change et à périmètre constants.

  2. Contribution de l'activité : Chiffre d'affaires net diminué du coût des ventes et des charges d'exploitation (charges de recherche-développement, charges commerciales et de distribution et autres charges d'exploitation).

  3. Acquisitions organiques : Acquisitions ou partenariats locaux.

  4. Cash-flow

    opérationnel : Ressources d'exploitation hors variation du besoin en fonds de roulement.

  5. Cash-flow

    libre : Flux de trésorerie provenant des opérations moins investissements corporels et incorporels selon le tableau des flux de trésorerie consolidés IFRS.

ANNEXES

Chiffre d'affaires consolidé d'Essilor International par trimestre

En millions d'euros

2016

2015

Premier trimestre

 

 

Verres et matériel optique

1 567 1 454

  • Amérique du Nord

710

650

  • Europe

470

441

  • Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique

283

267

  • Amérique latine

104

96

Sunglasses & Readers

173 163

Équipements

44 42

TOTAL premier trimestre

1 784

1 659

Deuxième trimestre

   

Verres et matériel optique

1 562 1 501

  • Amérique du Nord

668

663

  • Europe

495

462

  • Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique

282

269

  • Amérique latine

117

107

Sunglasses & Readers

187 199

Équipements

50 49

TOTAL deuxième trimestre

1 799

1 749

Troisième trimestre

   

Verres et matériel optique

1 541 1 446

  • Amérique du Nord

671

643

  • Europe

461

431

  • Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique

288

270

  • Amérique latine

121

102

Sunglasses & Readers

132 126

Équipements

50 48

TOTAL troisième trimestre

1 723

1 620

Quatrième trimestre

 

 

Verres et matériel optique

1 549 1 440

  • Amérique du Nord

657

632

  • Europe

480

442

  • Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique

286

265

  • Amérique latine

126

101

Sunglasses & Readers

192 185

Équipements

68 63

TOTAL quatrième trimestre

1 809

1 688

Version PDF du communiqué


This announcement is distributed by Nasdaq Corporate Solutions on behalf of Nasdaq Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Essilor International via Globenewswire

16 févr.: Faiveley Transport annonce ses résultats annuels 2016 en ligne av..
17 févr.: Cegereal - Résultats annuels 2016 : Résultat net EPRA en hausse d..

Envoyer un commentaire

Related debate

  • 1 semaine
  • 1 mois
  • 1 an
Ingen indlæg

Actualité la plus lue

  • 24 heures
  • 48 heures
  • 1 semaine
1
RÉALISATION DE L'ÉMISSION PAR GENFIT D'OBLIGATIONS À OPTION DE CONVERSION ET/OU D'ÉCHANGE EN ACTIONS NOUVELLES ET/OU EXISTANTES (« OCEANE ») A ÉCHÉANCE 2022 POUR UN MONTANT DE 180 MILLIONS D'EUROS
2
CRCAM SUD RHONE ALPES : AVIS FINANCIER AU 30 SEPTEMBRE 2017
3
DCforDATA réorganise son capital
4
Groupe Casino : Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social au 30 septembre 2017
5
CGG : Mise à disposition d'une note d'opération complémentaire au prospectus ayant reçu de l'AMF le visa n°17-551 le 13 octobre 2017

Related stock quotes

Essilor Intl 101,00 0,0% Cours de bourse inchangé

Buy and sell signals

  • Tendance
  • Moneymachine

Droit d'auteur Euroinvestor A/S 2017   Mentions légales et conditions d'utilisation
Information sur les cours fournies par Morningstar.
Les données sont différées de 15 à 20 minutes selon les accords avec les différentes bourses internationales.
 
mercredi 18 octobre 2017 07:53:13
(UTC+01:00) Brussels, Copenhagen, Madrid, Paris
Version: LiveBranchBuild_20171017.1 - EUROWEB3 - 2017-10-18 07:53:13 - 2017-10-18 07:53:13 - 4 - Website: OKAY